Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nadir2280.over-blog.com

Réformer l'islam devient une nécessité et une responsabilité vis-à-vis des générations futures!

Le bon grain et l’ivraie.

Le bon grain et l’ivraie.

 

Le Bon Grain et l'Ivraie. Matt 13: 24-30 :

«Il leur proposa une autre parabole, et il dit : Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ. Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l'ivraie parmi le blé, et s'en alla. Lorsque l'herbe eut poussé et donné du fruit, l'ivraie parut aussi. Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire : Seigneur, n'as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ? Il leur répondit : C'est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent : Veux-tu que nous allions l'arracher ? Non, dit-il, de peur qu'en arrachant l'ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. Laissez croître ensemble l'un et l'autre jusqu'à la moisson, et, à l'époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Arrachez d'abord l'ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.»

 

« L’enseignement de la parabole est double. Il dit avant tout que le mal qui existe dans le monde ne vient pas de Dieu, mais de son ennemi, le Malin. C’est curieux, le Malin va semer l’ivraie la nuit, dans l’obscurité, dans la confusion; il va là où il n’y a pas de lumière, pour semer l’ivraie. Cet ennemi est rusé: il a semé le mal au milieu du bien, si bien qu’il nous est impossible, à nous, les hommes, de les séparer nettement; mais Dieu, à la fin, pourra le faire.

Et nous en arrivons au second thème: l’opposition entre l’impatience des serviteurs et l’attente patiente du propriétaire du champ, qui représente Dieu. Parfois, nous avons une grande hâte de juger, de classer, de mettre les bons ici, les méchants là»

 

 

 

Nous sommes à l’image des graines diverses et variées

qu’on sème à tout vent dans une nature qui semble luxuriante

mais où règne la loi impitoyable du plus fort ou du plus malin.

 

Les graines jugées peu rentables seront abandonnées à leur sort

dans un sol incertain et anonyme, à la portée des créatures !

Elles auront à se débrouiller vaille que vaille

en essayant de se reproduire pour éviter de disparaitre à jamais !

 

Quant aux graines jugées rentables, on les sélectionne

et leur offre des conditions qui leur donnent plus de facilités

et de chances d’être encore plus résistantes et prospères.

 

Un jour, toutes ces graines et leur semences auront disparu

pour laisser place à de nouvelles espèces

plus évoluées, plus riches, plus nourrissantes

et plus adaptées à leur environnement.

 

Voilà une autre parabole qui une donne un aperçu de la vie,

la mort, la résurrection, l’au-delà et la fin des univers :

une sorte de cycle beaucoup trop grand

pour qu’il puisse ne pas échapper à notre conscience.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article