Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nadir2280.over-blog.com

Réformer l'islam devient une nécessité et une responsabilité vis-à-vis des générations futures!

Je teste toutes mes nouvelles relations pour essayer de prévoir ce à quoi m’en tenir.

Je teste toutes mes nouvelles relations

pour essayer de prévoir ce à quoi m’en tenir.

 

D’après mon ami Aymen,

je sabote systématiquement mes nouvelles relations

car je ne sais faire que ça.

Suis-je habitué à cela ou peut-être que je me trompe ?

En réalité, je crois procéder à un test

à chaque nouvelle relation

et cela pour mieux savoir à quoi m’en tenir 

et pouvoir gagner un temps précieux!

Eh bien pour ce genre de test,

voilà la méthode que j’aime utiliser

et qui est inspirée d’une histoire de Moïse

en train de fréquenter un individu

connu sous le nom de Khidr,

cité au chapitre de la caverne :

Histoire de Moïse et du serviteur de Dieu (18:60-82).

Voici une autre actualisation de la leçon

qu’on pourrait tirer de l’histoire de Moïse

en quête de savoir chez un serviteur de Dieu

supposé être le dénommé KHIDR :

 

 

 

Imaginez que vous faites connaissance

avec une nouvelle personne (homme ou femme)

et que vous avez envie de lui faire subir un test,

histoire de ne pas trop prendre de risque,

car avoir un manipulateur-cachottier

comme ami ou copain,

ce n’est pas la chose la plus agréable qu’il soit !

Votre décision est donc prise

et vous allez commencer le test

par une épreuve de niveau moyen,

par exemple, proposer une aide

à une personne qui n’est pas du tout amie

avec votre nouvelle rencontre !

Si votre nouveau copain ne réagit pas convenablement,

vous ne devez avoir aucun préjugé

et continuer votre test en proposant

une épreuve d’un très haut niveau,

par exemple, faire semblant d’avouer à votre copain

que vous avez commis un CRIME et que vous avez besoin de lui

pour effacer d’éventuelles traces que vous auriez laissées !

Si votre copain accepte immédiatement d’être votre complice

ou de vous dénoncer sans preuves, alors,

il ne vous reste plus d’autre choix que penser à le laisser tomber !

Selon la personnalité de votre nouveau copain,

vous pouvez le lui annoncer franchement ou utiliser un subterfuge !

 

Si votre nouveau copain ne réagit toujours pas convenablement,

vous ne devez  toujours pas avoir de préjugé

et continuer votre test en proposant

une épreuve d’un niveau beaucoup plus bas,

par exemple, demander sans raison apparente,

PARDON à quelqu’un en la présence

de votre nouveau copain !

Si votre nouveau copain continue à mal réagir,

alors vous n’avez plus le choix que de vous séparer de lui !

 

Voilà une façon d’agir qui corrèle point par point

avec l’histoire de Moïse en quête de science

chez le serviteur Khidr !

Avec cette façon de procéder,

on peut naturellement imaginer d’autres situations,

mais notre proposition a été choisie

de manière à pouvoir être utilisée dans la vie quotidienne !


 

 

[18:60-82: Histoire de Moïse et du serviteur de Dieu : un test en trois épreuves]

(Première épreuve en niveau modéré : bateau troué)

18:71    Alors ils partirent. Quand ils montèrent à bord d’un bateau, il y fit un trou.  Il dit: «Y as-tu fait un trou pour noyer ses gens? Tu as commis quelque chose de terrible.»

18:72    Il dit: «N’ai-je pas dit que tu ne peux pas supporter d’être avec moi.»

18:73    Il dit: «Je suis désolé. Ne me punis pas pour ma tendance à oublier; ne sois pas trop dur avec moi.»

 

(deuxième épreuve en niveau très élevé : jeune garçon tué)

18:74    Alors ils partirent. Quand ils rencontrèrent un jeune garçon, il le tua.  Il dit: «Pourquoi as-tu tué une âme si innocente, qui n’a pas tué une autre âme? Tu as commis quelque chose d’horrible.»

18:75    Il dit: «Ne t’ai-je pas dit que tu ne peux pas supporter d’être avec moi.»

18:76    Il dit: «Si je te questionne à propos de quelque chose d’autre, alors ne me garde pas avec toi. Tu as reçu suffisamment d’excuses de ma part.»

 

(troisième épreuve en niveau bas : mur gratuitement réparé)

18:77    Alors ils partirent. Quand ils atteignirent une certaine cité, ils demandèrent aux gens de les héberger, mais ils refusèrent de leur offrir l’hospitalité. Ensuite, ils trouvèrent un mur sur le point de s’écrouler et il le répara. Il dit: «Tu aurais pu demander un salaire pour cela !»

18:78    Il dit: «Maintenant nous devons nous séparer. Mais je vais t’expliquer tout ce que tu ne pouvais pas supporter.

18:79    «Quant au bateau, il appartenait à des pêcheurs pauvres et je voulais le rendre défectueux. Il y avait un roi après eux, qui confisquait tout bateau, de force.

18:80   «Quant au garçon, ses parents étaient de bons croyants et nous avons vu qu’il allait les accabler par sa transgression et sa mécréance.

18:81    «Nous avons voulu que ton Seigneur le remplace par un autre fils qui soit meilleur en droiture et en gentillesse.

18:82    «Quant au mur, il appartenait à deux garçons orphelins dans la ville. En dessous, il y avait un trésor qui leur appartenait. Parce que leur père était un homme droit, ton Seigneur voulait qu’ils grandissent et atteignent leur pleine force, puis qu’ils extraient leur trésor. Telle est la miséricorde de ton Seigneur. Je n’ai rien fait de tout cela de ma propre volonté. Ceci est l’explication des choses que tu ne pouvais pas supporter.»

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article