Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nadir2280.over-blog.com

Réformer l'islam devient une nécessité et une responsabilité vis-à-vis des générations futures!

Le non-arabophone face au Coran.

Le non-arabophone face au Coran.

الأعجمى و القرءان

Il parait que les gens qui sont loin de la langue arabe

comme la Chine, le Japon et d'autres,

ne sont pas bien placés pour une compréhension globale du Coran.

Et comment traitent-ils les lois du Coran et la religion ?

Pour eux, le discours coranique est exprimé en une langue arabe

qui est un mélange de dialectes et de langues étrangères.

Même au temps du Prophète Muhammad et de la révélation du Coran,

la langue arabe exprimée à travers la poésie et les correspondances

semble être un peu différente de la langue arabe du Coran.

Par conséquent, cette langue arabe du septième siècle n’aide pas beaucoup

les non-arabophones à comprendre le discours du texte coranique.

Voilà donc ce que pensent les peuples qui n'appartiennent pas à la langue arabe.

 

Cet article transmet le point de vue de certains chercheurs de vérité :

L’assimilation du Coran peut se faire en six niveaux cumulatifs

et seuls les trois derniers niveaux exigent la connaissance de la langue arabe.

Le premier niveau qui est celui de ’’MOUSLIM’’ n’a guère besoin

de la moindre connaissance de la langue arabe,

car ce niveau peut se résumer en la pratique des trois piliers de l’islam

conformément au verset suivant :

5:69    Sûrement, ceux qui croient,

ceux qui sont Juifs, les convertis et les Chrétiens;

tous ceux d’entre eux qui  (1) croient en Dieu

et (2) croient au Jour Dernier et (3) mènent une vie droite,

n’ont rien à craindre et ne seront pas peinés.

٦٩:٥إِنَّ الَّذينَ ءامَنوا

وَالَّذينَ هادوا وَالصّٰبِـٔونَ وَالنَّصٰرىٰ

مَن ءامَنَ بِاللَّهِ وَاليَومِ الـٔاخِرِ وَعَمِلَ صٰلِحًا

فَلا خَوفٌ عَلَيهِم وَلا هُم يَحزَنونَ

 

Le deuxième niveau qui est celui de ’’MOUMIN’’

n’a aussi nul besoin de la langue arabe,

car il suffit de rajouter au niveau 1,

les commandements des tables de Moise

qui sont repris au sein du Coran (6:151-153)

ou encore d’adopter les conseils de Luqman (31:12-19)

et cela dans un strict respect, pour pouvoir mériter ce titre.

 

C’est au troisième niveau qui est celui de ’’MOUMIN-HAQ’’ 

qu’on commence à utiliser la langue arabe

car ce niveau cumule dix-neuf commandements,

y compris celui de la salat dont la Fatiha

doit être récitée en langue arabe.

 

A partir du quatrième niveau inclus,

une maîtrise minimale de la langue arabe est exigée

pour ceux qui ne sont pas arabophones.

En effet, celui qui veut accéder  au quatrième niveau  (des Réformistes)

doit utiliser la langue arabe au moins comme un élève des collèges ou lycées.

L’usage des meilleures traductions du coran qui sont rédigées

dans la langue de Shakespeare, peut aider énormément

en se réservant toutefois le droit de vous trahir de temps en temps.

 

La langue arabe est logique et facile à utiliser

car elle ne fait pas appel à des mots étrangers

comme le ferait la langue française

avec ses références au latin et au grec.

En arabe, il suffit souvent de retrouver la racine du mot

comme le fait si bien l’historienne Jacqueline Chabbi.

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article