Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nadir2280.over-blog.com

Réformer l'islam devient une nécessité et une responsabilité vis-à-vis des générations futures!

Les 19 sens humains qui relient l’organisme au milieu extérieur.

Les 19 sens humains qui relient l’organisme au milieu extérieur. 

En guise d’Introduction:  Le nombre de sens chez l'humain :

Il n'y a pas d'accord véritable des neurophysiologistes sur le nombre exact de sens chez l'humain et les autres animaux. La multiplicité des rapports entre le monde sensible et le monde intelligible laisse augurer des difficultés rencontrées dans la recherche d'une définition précise. Une définition largement répandue mais restreinte ordonne le monde sensible selon cinq sens : goût, odorat, ouïe, vue et toucher.

Les sens sont les instruments de la perception, c'est-à-dire le lien qui relie l'organisme au monde extérieur et qui lui permet de reconnaître, grâce à l'interprétation donnée par la pensée et la connaissance, les informations qui, parmi l'ensemble de celles lui parvenant, pourraient lui être utiles.

Sur une base culturelle et non scientifique, ce ne sont pas toutes les sociétés qui admettent la division du monde selon cinq sens. De plus, chacune peut faire primer l’importance d’un sens sur un autre et associer des valeurs individuelles et sociales différentes aux sens.

De par cette définition assez vaste, plusieurs sens peuvent être identifiés. L'inventaire de ces sens peut d'ores et déjà s'enclencher par la définition aristotélicienne retenant ces cinq sens. 

L’objectif de ce chapitre est simplement de faire le recensement de tous les sens humains de détection dans le milieu extérieur qui sont déjà bien identifiés à notre époque, c’est-à-dire en 2019, au moment où cet article est rédigé en récoltant  les résultats des chercheurs sur la généreuse toile du WEB !

 

  Toucher (Mécanoréception): Le sens le plus fondamental qui apparaît vers le troisième mois de la vie utérine.

Le toucher fournit des informations par contact de la peau avec la surface des objets. La peau a deux couches, son épaisseur est de un à quatre millimètres selon les parties du corps. Elle est très élastique, ce qui lui permet une certaine plasticité. C'est par la peau que proviennent les sensations du toucher : tactile (reconnaissance de textures), ou même émotionnelle (sensualité...). La première couche superficielle de revêtement s'appelle «épiderme». La deuxième couche est une partie profonde où se trouvent les terminaisons nerveuses, elle s'appelle «derme».

Le toucher chez l'humain est le sens le plus fondamental qui apparaît vers le troisième mois de la vie utérine : la peau tactile est le premier-né des organes humains et le plus sensible.

 

   Proprioception: La proprioception est la perception du corps.

C'est une perception à laquelle les gens ont fréquemment recours sans savoir qu'elle existe.

Plus facilement démontrée qu'expliquée, la proprioception est la perception «inconsciente» de l'endroit où se trouvent les différentes parties du corps, et ce à chaque instant (ceci peut être démontré à une personne en lui demandant d'effectuer un mouvement quelconque, comme celui de lever la main, alors qu'elle a les yeux fermés ; la personne en question aura, à chaque instant du mouvement effectué, la connaissance de l'endroit où se trouve la partie du corps déplacée, en l'occurrence sa main ; cette connaissance est permise par la proprioception, puisqu'en principe les autres sens ne peuvent être renseignés à son sujet). Le muscle strié est pourvu de deux organes perceptifs dédiés à la perception du tonus musculaire (ou toniception, qui fait partie de la proprioception): l’organe tendineux de Golgi et le fuseau neuro-musculaire dont le rôle est d’évaluer la tension du muscle dans lequel ils sont inclus.

 

   Équilibrioception.

Le sens de l'équilibre est principalement lié au système vestibulaire de l'oreille interne. Pour faire simple, les cellules réceptrices ont des cils situés dans une cavité remplie de liquide. Lorsque le liquide bouge sous l'effet d'un changement d'orientation de la tête ou sous l'effet d'une accélération, les cils bougent et les cellules transmettent un signal au système nerveux, renseignant sur les caractéristiques du mouvement.

 

   La Thermoception de la chaleur du milieu extérieur.

La thermoception est le sens de perception de la chaleur et de l'absence de chaleur (froid) par la peau. C'est le premier sens non identifié explicitement par Aristote. En outre il existe des désaccords subsistant quant au nombre de sens consacrés à ce type de perception, étant donné le fait que les thermorécepteurs cutanés diffèrent sensiblement des thermorécepteurs  homéostatiques qui permettent un rétrocontrôle de la température interne du corps.

 

⑤⑥⑦   Les 3 Réceptions polymodales.

Le principal exemple de réception polymodale est la nociception : c'est la perception des stimulus lésionnels ou potentiellement lésionnels. Elle est associée à la douleur. Elle peut être regroupée en un à trois sens, ceci dépendant de la méthode de classification. Les trois types de nocicepteurs sont :

-les récepteurs cutanés au niveau de la peau.

-les récepteurs somatiques au niveau des articulations et des os.

-les récepteurs viscéraux au niveau des organes viscéraux.

 

 

   Le Goût (Chimioréception).

La langue compte 3000 papilles gustatives formées de cellules spécialisées dans les saveurs de base : acide ou aigre, amer, gras, salé, sucré et umami. On croyait autrefois que chaque saveur disposait d'une partie de la langue qui lui aurait été réservée, toutefois des études ont démontré le contraire par application d'une goutte de substance salée ou sucrée au même endroit : le sujet parvenait à reconnaître la saveur quelle que soit la localisation de la goutte, la « cartographie des saveurs » est donc obsolète. Les cellules réceptrices captent les stimulations et transmettent au cerveau les signaux correspondants. Ce qui permet de ressentir le goût.

 

 

   L’Odorat (Chimioréception).

Le nez est un organe très sensible qui est capable de percevoir des milliers d'odeurs. L'olfaction est le deuxième des sens après le goût à utiliser une réaction moléculaire donc «chimique». Selon la théorie physiologique actuellement en vigueur, des configurations spécifiques combinant des centaines de cellules olfactives, sont amenées à réagir à une certaine particularité de la molécule odorante. Si on respire par la bouche, l'air passe directement dans la gorge et une toute petite partie arrive alors aux cellules olfactives. Ces cellules vont transmettre des impulsions informatives au nerf olfactif qui envoie un signal électrique au cerveau, lui permettant de reconnaître l'odeur par le système olfactif. Les neurones récepteurs olfactifs diffèrent des autres neurones en cela qu'ils meurent et se régénèrent à intervalles réguliers.

 

   L’Ouïe.

L'ouïe ou l'audition est la capacité de percevoir des sons. Elle résulte de la propagation d'ondes longitudinales dans l'atmosphère émises dans une bande de fréquences allant de 20 à 20 000 hertz chez l'Homme (voire jusqu'à 24 000 hertz selon les personnes), puis reçues et adaptées par l'organe de l'audition, l'oreille. Le pavillon de l'oreille externe focalise et amplifie l'onde qui passe dans le conduit et met en vibration le tympan humain. Puis il est transmis par la chaîne d'osselets jusque dans l'oreille interne. Le son est transmis au cerveau par les cellules nerveuses à l'intérieur du limaçon (cochlée) et le nerf auditif (voir Nerf vestibulocochléaire). Il est ensuite analysé et interprété.

 

   L’Écholocalisation humaine.

Particulièrement développée chez certaines espèces animales telles que les chauves-souris et les cétacés, l'écholocalisation est la perception d'un environnement et la localisation d'obstacles à l'aide de l'ouïe, par l'analyse de la réflexion (ou échos) d'ondes sonores ou ultrasonores émises par le sujet.

Écholocation humaine.

Certains aveugles utilisent l'écholocalisation pour se déplacer dans leur environnement. Ils émettent des sons, que ce soit en tapant avec leur canne, en tapant du pied ou en produisant des clics avec leur bouche.

 

   La Vision ou vue (La réception d'énergie électromagnétique)

La partie la plus importante de l'œil est le globe oculaire qui est le véritable organe de la vue. Le globe oculaire a la forme d'une sphère, et il est formé de trois couches de tissus superposées :

-la sclère ;

-la choroïde avec l'iris et la pupille, qui forment ensemble l'uvée ;

-la rétine où se trouvent les cellules nerveuses d'où part le nerf optique.

 

   Électroperception humaine

L'électroception (ou électroréception), le plus significatif des sens non-humains, est la capacité à détecter les champs électriques. Beaucoup d'espèces de poissons, requins, raies, peuvent sentir des modifications du champ électrique dans leur proximité immédiate. Certains poissons sentent passivement des changements dans le champ électrique proche ; d'autres génèrent le leur, d'intensité faible, et peuvent sentir la répartition du potentiel sur leur surface corporelle ; d'autres encore utilisent ces capacités de génération et de sensation pour la communication sociale. Les mécanismes permettant la construction d'une représentation spatiale à partir d'infimes différences de potentiel impliquent la comparaison des temps de latence des pics en provenance de chacune des parties du corps.

Le seul ordre de mammifères connu pour présenter la faculté d'électroception est l'ordre des monotrèmes, parmi lesquels l'ornithorynque a le sens le plus développé.

Les humains (et probablement les autres mammifères) peuvent détecter les champs électriques indirectement, par le biais de l'effet qu'ils provoquent sur les poils. Par exemple, un ballon électriquement chargé exercera une force d'attraction sur des cheveux, ce qui peut être senti par le toucher, et être identifié comme provenant d'une charge électrique (et non du vent ou autre chose).

 

⑭⑮⑯   Les 3 Cerveaux ou 3 types d’intelligence.

Avec nos cerveaux, on peut calculer, déduire, conclure et presque voir ce que les yeux ne peuvent pas voir !

Il est donc naturel de considérer nos cerveaux comme des outils de perception aussi bien du monde extérieur que de l’intérieur du corps.

La science actuelle nous apprend que le corps de l’homme comprend 3 zones neuronales :

-La tête qui comprend un cerveau triunique (Reptilien, Limbique et Néocortex).  Ces trois niveaux de cerveau peuvent aussi correspondre à 3 niveaux de conscience (respectivement : La survie, Le confort au présent et L’amélioration de l’avenir). Cet ensemble comprend environ 90 milliards de neurones.

-Le cœur est une zone neuronale qui dispose d’un nombre de 100 000 neurones spécialisés.

Cette zone pourrait correspondre à une symbolique du ressentir et du discernement (crible du cœur, décomposer l’information, accord/ désaccord).

-Les viscères (intestins) représentent une zone neuronale avec un nombre de 2 millions de neurones. Cette zone pourrait correspondre à une symbolique du sens du vécu et de la mise en œuvre (Réel, Application, Maturation).

 

⑰⑱⑲   Les 3 types d’intuition, d’inspiration ou de guidance.

L'intuition  est définie de plusieurs manières en philosophie ainsi qu'en psychologie. L’intuition serait le fait de pressentir ou comprendre quelque chose sans analyse ni raisonnement.

Kant distingue intuition empirique (routinière) et intuition pure ; l'intuition empirique est relative au contenu de la sensation.

On peut distinguer 3 types d’intuition ou d’inspiration :

1°) L'intuition routinière qui est une inspiration qui a pour support les objets et les animaux qui nous entourent.

5:31 Dieu alors envoya un corbeau pour gratter le sol, pour lui enseigner comment enterrer le corps de son frère. Il dit : « Malheur à moi ; j’ai échoué à être aussi intelligent que ce corbeau et enterrer le corps de mon frère. » Il devint accablé par le remords.

 

2°) L'intuition pure qui peut être une inspiration qui a pour support les insinuations sataniques…

Voici quelques versets qu’on peut reprendre au sein de leur contexte: 6:93;  6:112;  6:121;  20:96

6:93 Qui est plus mauvais que celui qui fabrique des mensonges et les attribue à Dieu, ou dit : «J’ai reçu une inspiration divine », quand jamais une telle inspiration ne lui a été donnée,…

 

3°) L'intuition pure qui peut aussi être une inspiration qui a pour objectif la guidance divine…

L'intuition, comme mode de dévoilement de l'indicible, est un phénomène mystique. La vouloir exprimer (traduire) conduit à l'aporie (difficulté d’ordre rationnel paraissant sans issue).

Comment Dieu communique avec nous :

42:51Aucun être humain ne peut communiquer avec Dieu excepté à travers l’inspiration, ou de derrière une barrière, ou par l’envoi d’un messager à travers lequel Il révèle ce qu’Il veut. Il est le Plus Haut, le Plus Sage.

28:7Nous avons inspiré à la mère de Moïse : « Allaite-le, et quand tu craindras pour sa vie, jette-le dans la rivière sans peur ou chagrin. Nous te le retournerons, et ferons de lui un des messagers. »

53:4 C’était une inspiration divine.

 

En guise de conclusion.

Quelle époque ! On passe des 5 sens humains classiques à une panoplie de 19 sens humains rien que dans le domaine de l’exploration du monde extérieur !

Il reste tout de même beaucoup de choses à préciser, surtout dans le domaine de physiologie humaine !

Il est curieux que le corps humain n’utilise pas le champ magnétique terrestre pour pouvoir s’orienter naturellement ! Pour cela, il lui faudrait au moins une boussole, sinon il serait perdu…

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article