Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nadir2280.over-blog.com

Réformer l'islam devient une nécessité et une responsabilité vis-à-vis des générations futures!

19 Suras pour choisir un Calendrier, en 19 passages de 114 versets.

19 Suras pour choisir un Calendrier, en 19 passages de 114 versets.

 

 

En guise d’introduction.

Suite à la remise en cause de l’interprétation classique du verset 2:189 par de nombreux chercheurs de vérités, nous nous sommes proposé un brainstorming dans le but d’avoir une idée claire au sujet du choix du calendrier qui arrangerait le maximum de gens en mettant fin aux problèmes posés par l’usage du calendrier lunaire !

Voici donc les deux interprétations divergentes du verset 2:189 qui ont poussé les chercheurs de vérité à revoir l’histoire du calendrier coranique :

L’interprétation ambigüe du verset 2:189 :Phases de la lune pour le Hadj ou Annonces publiques:

2:189 Ils te questionnent sur les phases de la lune! Dis: «Elles procurent un système de calcul du temps aux gens et déterminent le moment du Hadj.» Ce n’est pas droit de tourner autour du pot; la droiture est atteinte en se conformant aux commandements et en étant franc. Vous observerez Dieu, afin que vous puissiez réussir.  

2:189 Ils t'interrogent sur les ‘’Annonces publiques’’ - Dis : “Elles servent aux gens comme repère du temps, et aussi pour le Hajj. Et ce n'est pas un acte de bienfaisance que de rentrer chez vous par l'arrière des maisons. Mais la bonté pieuse consiste à craindre Allah. Entrer donc dans les maisons par leurs portes. Et craignez Dieu afin que vous réussissiez ! ”.

En accord avec les chercheurs de vérité, nous allons à notre tour revoir l’ensemble des 19 souras avec des passages qui font allusion à un quelconque calendrier :

 

 

L’interprétation des 2 versets 9:36-37 est fort instructive: le calendrier lunaire était en usage en Arabie !

Si le verset 9:36 dans son contexte de 2 versets (9:36 à 9:37) nous instruit que le nombre de mois d’une année doit être de douze, nous devons comprendre qu’il nous est interdit d’ajouter un treizième mois intercalaire, chaque trois années, pour compenser le décalage des saisons.

La principale raison de cette interdiction est que l’ajout d’un treizième mois (forcément non sacré) est inséré après le douzième mois (Dhul Hijja) qui est un mois sacré. Cela provoque une aberration dans le décalage des mois sacrés qui doivent constituer un laps de temps continu (12e, 1er, 2e, et 3e mois de l’année).

Naturellement, si cette histoire tient la route, c’est qu’il était question de calendrier lunaire (ou soli-lunaire) qui est le seul susceptible de subir une correction périodique par l’ajout d’un treizième mois !

D’ailleurs, les musulmans ont toujours fait usage du calendrier lunaire (ou soli-lunaire). Telle était aussi leur interprétation du Coran concernant la mise en place d’un calendrier.

Mais si le Coran nous interdit d’insérer un mois intercalaire périodique, il nous reste deux solutions possibles :

1°) S’en tenir à l’année lunaire de 354 ou 355 jours !

2°) Opter pour l’année solaire en répartissant d’une façon équitable les 11 jours de décalage annuel sur 11 mois à raison d’un jour par mois ! Pour affiner le calcul du temps, un douzième jour serait ajouté ou douzième mois, une fois tous les quatre ans, aboutissant ainsi à ce qu’on appelle aujourd’hui, l’année bissextile !

 

L’interprétation instructive du verset 10:5: Les phases de la lune: un outil pratique pour le calendrier.

Le verset 10:5 dans son contexte de 4 versets (10:03 à 10:06) nous instruit sur la possibilité de nous référer au mouvement du soleil et aux phases de la lune pour calculer le temps et suivre le calendrier.

 

L’interprétation instructive du verset 17:12: Suggestion du calendrier solaire pour le calcul du temps.

Le verset 17:12 nous instruit sur la possibilité de nous baser juste sur le comptage des jours pour calculer le temps et suivre le calendrier. Le verset 17:12 n’a pas de contexte élargi.

17:12 Nous avons fait de la nuit et du jour deux signes. Nous avons fait la nuit obscure et le jour éclairé, pour que vous puissiez y chercher des provisions de votre Seigneur. Ceci constitue également pour vous un système de mesure du temps et des moyens de calcul. Nous expliquons ainsi tout en détail.

 

L’interprétation instructive du verset 3:190: le système Solaire comme moyen de mesure du temps.

Le verset 3:190 dans son contexte de 2 versets (3:190 à 3:191) nous instruit sur la possibilité de nous baser juste sur le comptage des jours pour calculer le temps et suivre le calendrier solaire, mais ce Signe est réservé aux gens doués d’intelligence.

 

L’interprétation instructive du verset 6:96: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 6:96 dans son contexte de 5 versets (6:95 à 6:99) nous instruit sur la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 7:54: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 7:54 dans son contexte de 5 verset (7:54 à 7:58) nous suggère la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 13:2: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 13:2 dans son contexte de 4 versets (13:1 à 13:4) nous suggère la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 14:33: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 14:33 dans son contexte de 3 versets (14:32 à 14:34) nous instruit sur la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 16:12: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 16:12 dans son contexte de 16 versets (16:3 à 16:18) nous instruit sur la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 21:33: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 21:33 dans son contexte de 6 versets (21:30 à 21:35) nous suggère la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 22:18: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 22:18 dans son contexte de 11 versets (22:14 à 22:24) nous suggère la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 29:61: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 29:61 dans son contexte de 4 versets (29:60 à 29:63) nous instruit sur la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 31:29: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 31:29 dans son contexte de 5 versets (31:28 à 31:32) nous instruit sur la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 35:13: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 35:13 dans son contexte de 9 versets (35:09 à 35:17) nous suggère la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive des versets 36:33-44: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Les versets 36:33-44 dans leur contexte de 12 versets (36:33 à 36:44) nous suggèrent la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps. Ceci est un Signe parmi tant d’autres.

 

L’interprétation instructive du verset 35:13: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 35:13 dans son contexte de 2 versets (39:5 à 39:6) nous suggère la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 41:37: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 41:37 dans son contexte de 4 versets (41:37 à 41:40) nous suggère la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 55:5: le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

Le verset 55:5 dans son contexte de 9 versets (55:01 à 55:09) nous instruit sur la possibilité de nous baser sur le système Soleil-Lune comme outil de mesure du temps.

 

L’interprétation instructive du verset 84:18: Les phases de la lune : un outil pratique pour le calendrier.

Le verset 84:18 dans son contexte de 10 versets (84:16 à 84:25) nous suggère la possibilité de nous référer aux phases de la lune pour calculer le temps et suivre le calendrier.

 

En guise de conclusion.

L‘analyse profonde des passages du Coran concernant le genre de calendrier qu’il faudrait mettre en pratique (pour pouvoir se mettre en phase avec les facteurs influents de la vie sans être en contradiction avec les commandements du Coran) nous pousse indéniablement vers un choix libre et réfléchi entre le calendrier solaire et le calendrier lunaire.

Mais il faut comprendre que ce choix dépendait naturellement des conditions de l’époque du prophète (guerres, influences juives, opposition des non-croyants) !

Le choix du calendrier lunaire était un choix beaucoup trop facile pour être évité !

En deux mots, les Arabes avaient utilisé le calendrier soli-lunaire avant la révélation du Coran. Comme le Coran avait interdit l’usage du mois intercalaire, les Arabes devaient soit basculer ver le calendrier purement solaire, soit se contenter d’un calendrier purement lunaire !

 

 

Résultat de notre brainstorming.

1°) Avant la révélation du Coran, les juifs et les Arabes vivaient en symbiose dans la péninsule arabique. Leurs calendriers étaient similaires et leur jour du marché était le jour qui précédait le Sabbat juif (Sebt = Samedi) pour tout le monde.

2°) Avant la révélation du Coran, la pratique du treizième mois était connue aussi bien chez les Arabes que chez les Juifs. Cette coutume était une mise à jour indispensable pour le rattrapage entre le calendrier agricole et le calendrier lunaire. C’est ce qu’on appelle le calendrier soli-lunaire.

3°) Lors de la révélation du Coran, la pratique du treizième mois fut interdite (9:37) pour les croyants, car elle provoquait une dispersion des 4 mois sacrés qui devaient rester groupés dans la période ‘’Hivers-Printemps’’ qui était la période idéale pour l’accomplissement du pèlerinage et l’interdiction de la chasse. Cette période était aussi à éviter en cas de guerre car passer des nuits glacée en plein air était déjà une torture gratuite.

4°) Le Coran accepte l’emploi du calendrier solaire comme celui du calendrier lunaire !

Les quatre phases de la lune qui étaient commodes d’utilisation car elles duraient environ une semaine chacune.

5°) Ce que nous appelons ‘’Sunna’’ prophétique n’était qu’une interprétation du Coran qui devait être mis en pratique. Dans cette interprétation, la société musulmane naissante avait le choix entre le calendrier lunaire sans mois intercalaire et un calendrier solaire qui était beaucoup plus difficile à mettre en œuvre, essentiellement pour 3 raisons : l’état de guerre quasi permanent, l’inertie de l’opposition au prophète qui était restée longtemps majoritaire et l’influence de la société juive très présente.

6°) Les circonstances défavorables ont fait que la société musulmane naissante avait choisi le calendrier lunaire  tournant  dont l’emploi a subsisté jusqu’à nos jours. 

7°) Nous somme en 2019 et il est temps que les chercheurs de vérité se penchent sur ce problème et font des propositions conformes au Coran et plus avantageuses que le calendrier lunaire. Il est important de noter que le Coran n’a pas interdit l’emploi du calendrier solaire. Au contraire, ce calendrier solaire est largement mis en avant au sein du Coran lui-même! Le verset 18:25 est révélateur !

 

 

Notre proposition d’un calendrier musulman solaire.

1°) Adopter le calendrier solaire en faisant coïncider le mois de Muharram avec le mois de janvier de telle façon que le nouvel an soit universel et cela serait très commode pour les échanges internationaux de toutes sortes.

2°) Le mois de Ramadan coïnciderait normalement avec le mois de septembre qui inclut l’équinoxe d’automne. Cela arrangerait équitablement tous les habitants de la planète car la longueur des journées est pratiquement la même partout dans les régions très peuplées de la planète.

3°) Les quatre mois sacrés coïncideraient grossièrement avec les mois de décembre, Janvier, février et Mars. Cela constitue une période idéale pour le pèlerinage, l’interdiction de la chasse ainsi que les trêves de guerre.

4°) Tous les mois auront trente jours sauf les mois sacrés et le mois de Ramadan qui auraint 31 jours chacun. Une autre idée beaucoup plus simple à appliquer est de laisser les mois comme leurs équivalents dans le calendrier grégorien actuel.

5°) Les fêtes annuelles pourraient être programmées aux mêmes dates et la société civile pourrait planifier les périodes de congé tout le long de l’année.

6°) Le mois de Ramadhan ne parait pas être un mois sacré pour au moins deux raisons :

-le mois de jeûne ne coïncide pas avec la période de Hajj car le jeûne du mois de Ramadhan comporte des obligations qu’il serait difficile de jumeler avec ceux du Hajj.

-Il suffit de jeter un coup d’œil dans l’histoire pour se rendre compte qu’il y a eu des guerres au cours du mois de ramadhan.

7°) Gabriel a-t-il déjà eu des missions sur Terre pendant le mois de septembre ? Certaines souras du Coran ne sont-elles pas révélées pendant la saison de l’Automne ? Marie n’a-t-elle pas aussi eu la visite de Gabriel au mois de septembre ? Le nouvel an juif ne commence-t-il pas le 10 septembre ?

 

 

Définitions des 3 types d’années employés dans le Coran:

Dans le Coran, on distingue 3 vocables différents pour désigner la période d’une année :

1-Le nom ‘’Sana’’ = [سَنَةً] : Année solaire = Année agricole:

Je confirme avec mon ami Pierre Boyreau que le terme ‘’Sana’’ est employé dans le coran avec la signification préférentielle d’année solaire. 

2-Le nom ‘’3am’’ = [عامٌ] : Année lunaire = Année d’emploi secondaire ou alternatif.

Je confirme avec mon ami Pierre Boyreau que le terme ‘’3am’’ est employé dans le coran avec la signification préférentielle d’année lunaire. 

3-Le nom ‘’Hawl’’ = [الحَولِ] : Année en terme de contrat:

Chacun de nous peut reprendre les deux occurrences du terme [الحَولِ] cité dans le Coran et confirmer par soi-même qu’il s’agit bien d’un terme de contrat.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article